La FRA Nor Seround dédie son année 2017 à Schavarch Missakian !

  • By bureau
  • January 26, 2017
  • Comments Off on La FRA Nor Seround dédie son année 2017 à Schavarch Missakian !

Aujourd’hui le 26 janvier 2017, marque le 60ème anniversaire du décès de Schavarch Missakian, fondateur de la FRA Nor Seround en 1945.

La FRA Nor Seround a décidé de dédier cette année à son honneur. Et ceci à partir de cet après-midi où des Norserounadagans ont pris la direction du cimetière du Père-Lachaise pour une visite de sa tombe et dépôt de gerbes pour honorer sa mémoire.

Courant 2017, différents évènements auront lieu, en respect et reconnaissance envers son travail, son engagement et ses publications qui ont inculqué l’esprit de la réflexion ,de l’émancipation et du renouveau auprès de générations entières de jeunes arméniens à travers le monde et plus particulièrement en France. Conférences, expositions, publications, traductions et d’autres actions seront initiées pour rendre hommage à Missakian.

Schavarch Missakian, né en aout 1884, était un journaliste, écrivain et homme politique. Il démarre très vite sa carrière de publiciste en 1908 en fondant avec Zabel Yessayan, Kegham Parseghian et Vahram Tatoul l’hebdomadaire « Aztag » à Bolis, en 1911-1912 il devient rédacteur en chef du journal « Haratch » à Garine (Erzeroum), pour revenir en 1913 à Bolis en tant que rédacteur en chef du journal officiel de la FRA « Azadamard ». Ses publications commencent à provoquer un mécontentement régulier auprès des autorités Ottomanes et il devient avec d’autres intellectuels une des cibles privilégiées du pouvoir. Il arrive par miracle à échapper à la vague d’arrestations des intellectuels arméniens durant la nuit du 23-24 avril 1915 et continue de publier secrètement même durant les premiers mois du génocide des arméniens. Il réussit à vivre dans la clandestinité jusqu’en Mars 1916, mais finit par être arrêté alors qu’il essayait d’entrer en Bulgarie. Il sera rapidement condamné à mort, peine qui sera ensuite réduite à la perpétuité. Il purge sa peine à la fin de la première guerre mondiale et retrouve sa liberté.

Il reprend aussitôt la plume et continue à publier cette fois-ci en devenant le rédacteur en chef du journal « Djagadamard », nouveau journal officiel de la FRA. Il s’engage politiquement et participe à l’historique 9e congrès mondial de la FRA à Erevan.

Dans les années 20, il fuit le régime Kémaliste de Turquie et arrive en France où il fonde le journal « Haratch » en 1925, (aujourd’hui Nor Haratch) qui fut pendant des décennies le seul quotidien en langue étrangère en France. Il devient le tuteur de toute une génération de jeunes écrivains orphelins arméniens comme Chahnour, Chouchanian, Vorpuni et d’autres. Ses articles, signés par sa célèbre signature « Շ », voyaient également le jour dans l’organe de presse officiel de la FRA « Trochag ». En France, il devient un des dirigeants de la FRA Europe et en 1945, mandaté par la FRA, il fonde l’organisation de la jeunesse du parti, la FRA Nor Seround, suivant l’exemple du AYF aux Etats-Unis . C’est par son exemplarité, son engagement et son abnégation qu’il fut l’exemple à suivre pour les premiers Nor Seroundagans de l’époque.

Missakian est décédé à Paris le 26 janvier 1957.

FRA Nor Seround
26 Janvier 2016, Paris

 

 

Categories: Communiqués

Comments are closed.